Les Coups d’État Salvateurs en Afrique

15,00

Le Coup d’État est aujourd’hui considéré comme étant un moyen illégal et anticonstitutionnel d’accession au pouvoir. Si la très grande majorité des Coups d’État sont de nos jours antidémocratiques, illégitimes et conduisent le plus souvent à des régimes dictatoriaux, il existe néanmoins des Coups d’État qui ont conduit à des processus démocratiques, à l’avancée des pays, ont marqué le début des transformations positives et ont même changé la face du monde. Dans certaines circonstances exceptionnelles et sous certaines conditions, un putsch peut se révéler « salvateur ». Il ne s’agit pas pour nous de faire ici l’apologie des Coups d’État. Les putschs sont à éviter, car chaque putsch porte en soi les germes d’un autre putsch. Mais il est des situations où les Coups d’État s’avèrent être nécessaires, salutaires, salvateurs et démocratiques.

Aussi, quand on y pense bien, les tripatouillages constitutionnels et élections frauduleuses pour s’éterniser au pouvoir sont en quelque sorte des « Coups d’État » antidémocratiques et doivent être sanctionnées comme tels.

Rempart contre la dictature, forme d’exercice du droit de résistance à l’oppression, le Coup d’État « salvateur » ou « salutaire » est à manier avec une grande prudence. Il faut le considérer comme une exception plutôt que comme une arme à utiliser à tout bout de champ.

Dans ce livre, nous explorons quelques exemples de Coups d’État « salvateurs » qui ont marqué l’histoire contemporaine de l’Afrique. Dans la dernière partie, nous évoquons quelques putschs et tentatives de putschs qui nous ont marqués.

Comment reconnaître qu’un Coup d’État est salvateur ou pas ? C’est une question éminemment passionnante, stimulante qui est explorée.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Coups d’État Salvateurs en Afrique”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *