ACDIS : " Du livre pour vivre"

Interview de Steve Mekoudja, laureat du prix de la jeune écriture RFI 2015.

L'ACDIS vient à la rencontre du récent lauréat du prix de la jeune écriture RFI 2015, pouvons-nous en savoir plus sur le jeune prodige?

 

 

Non... pas prodige. N’exagérons rien.Rires. Comme vous le savez déjà sans doutes, je suis camerounais, âgé de 21 ans. Je fais des études en informatique à la Technische Universität de Berlin depuis bientôt trois ans. En novembre dernier, j'ai créé un blog culturel qui s'appelle Le blog de Steve-Léo dans lequel je parle de mes expériences culturelles, de livres, d'albums etc...

 

Raconte nous comment se passe ton entrée en littérature?

 

Je ne suis pas certain d'avoir véritablement saisi la question. Si vous voulez savoir depuis quand j'écris des textes narratifs, je vous répondrai, que j'écris depuis que je sais écrire.  Rires… C'est vrai. Ma mère m'a toujours raconté qu'à l'âge de trois ans, j'écrivais sur les murs de la maison, sur les tables, les draps. Vous allez certainement me rétorquer que ça n'a rien à voir mais c'est déjà ça. J'avais déjà des choses à raconter à cet âge là. Un peu plus tard au lycée, j'adorais les épreuves de dissertation. Mon papa m'avait offert un cahier dans lequel j'écrivais de courtes histoires qu'il corrigeait.  J'ai toujours écrit, que ce soit pendant les moments de joie extrême comme dans les moments de tristesse. J'en suis arrivé au point où j'ai besoin de ma petite dose quotidienne d'écriture pour me sentir bien. Comme je le dis toujours, l'écriture est l'espace où je jouis de la plénitude de ma liberté en tant qu'être humain qui a des émotions, qui est choqué par la déshumanisation progressive de notre monde et aussi qui s'émerveille devant les petits plaisirs de cette vie.

 

As-tu de nos jours, des références dans ce domaine en Afrique Noire? 


Je lis beaucoup d'auteurs africains. Mes préférés sont Mariama Bâ, Camara Laye, Chimamanda Ngozie Adichie, Chinua Achebe, Cheikh Hamidou Kane , Calixthe Beyala et bien d'autres.

 

Pour toi quel est l'avenir du livre et de la lecture ans cette partie de l'Afrique?

 

J'espère avoir bien compris votre question. Je vais la diviser en deux parties. L'avenir du livre, puis de la lecture.

Force est de constater que de plus en plus de jeunes africains s’essaient à l'art de l'écriture même si la qualité des livres produits est très souvent à décrier. Je pense qu'il est important que les africains racontent eux-même leur histoire, utilisent l'écriture comme une arme pour éveiller les consciences des peuples. Pour parler de la lecture , je dirais que les africains ne lisent pas assez parce qu'ils n'ont pas encore saisi l'utilité de la lecture. De mon point de vue, c'est surtout un échec de nos systèmes éducatifs. L'on devrait nous apprendre très tôt à lire. Pas seulement la lecture comme un exercice à l'école mais la lecture comme objet de divertissement. L'autre question est celle de l’analphabétisme. Combien d'africains savent lire ? Combien d'africains ont-ils accès aux livres ? Il n'y en a pas beaucoup malheureusement.

 

Te vois tu dans l'avenir, comment étant l'une des figures phare dans ce domaine?

C'est mon rêve en tout cas.

 

Si on te demandait de faire en quelques mots l'apologie de la lecture?

 

Pour un jeune, lire un livre c'est d'abord un exercice de grande concentration. Ceux qui ont eu l'habitude de lire en bas âge, ont une grande faculté de concentration, concentration nécessaire pour les études, le travail etc. Aussi, la lecture permet de s'instruire, de se divertir, d'attiser notre imagination, notre créativité. J'ai écrit il y a quelques mois, un article sur ce sujet . Vous pouvez le lire ici :  http://steve-leo.over-blog.com/2014/11/pourquoi-chaque-africain-devrait-devenir-ecrivain.html

 

 

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Suivez-nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn